Étiquettes

, ,

Jean-Luc Mélenchon faisait défiler ses troupes cet après-midi à Paris, de Bastille à République pour envoyer « un grand signal de mobilisation ». D’après les organisateurs, 130.000 personnes se sont déplacées pour écouter le leader de la France Insoumise.

Jean Luc Mélenchon samedi 18 mars lors de sa marche.

AFP

 Quelques 200 cars de  militants, et un appel à converger vers la Place de la République. Jean-Luc Mélenchon espérait faire force pleine ce samedi après-midi en drainant ses troupes de la place de la Bastille jusqu’à la place de la République, à Paris. Un objectif qu’il définissait de manière assez lapidaire: La mobilisation pour la VIe république, « c’est la fin de la monarchie présidentielle et le pouvoir au peuple ».

Finalement, d’après les organisateurs, la marche pour la VIe République a réuni quelque 130.000 personnes. Un succès donc pour le candidat de la France Insoumise. Aux cris de « On vote, ils dégagent », « Résistance » ou encore « Fin de la monarchie présidentielle », les manifestants ont défilé dans une ambiance bon enfant sous un ciel menaçant.

L’équipe de campagne attendait des dizaines de milliers de participants, et avait estimé que l’événement serait de toute façon « le plus grand rassemblement populaire de la campagne, tous candidats confondus ».

« Aujourd’hui, on envoie un grand signal de mobilisation, on entre dans une séquence décisive de la campagne, il y a un haut niveau d’incertitude (…) J’invite tous ceux qui sont ici a se mobiliser. C’est sur le terrain que ça va se jouer, pas ailleurs », a expliqué Jean-Luc Mélenchon à l’AFP.

Des dizaines de milliers de participants attendus

« On accumule les forces depuis un an et la dynamique continue aujourd’hui. Désormais on connaît tous les candidats, on voit le paysage politique complet. C’est la dernière étape. Et sur le dernier tour de piste, il faut accélérer, c’est comme dans une course », assure de son côté Alexis Corbière, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon.

Des moyens importants ont été ainsi déployés avec deux grandes scènes sur la place de la République ainsi que des banderoles mises à disposition de tous avec des slogans tels: « Indépendance des médias », « Droit de révoquer les élus », « Non au cumul des mandats », « Assemblée constituante » ou encore « Fin du contrôle au faciès ». Une vidéo est également diffusée, retraçant un an de campagne pour la présidentielle.

Publicités