Mots-clefs

, , ,

Dans deux tweets, le président américain écrit que l'Allemagne doit d'énormes sommes d'argent à l'Otan et les Etats-Unis doivent être plus payés pour la défense très puissante et très coûteuse qu'ils fournissent à l'Allemagne!.
Dans deux tweets, le président américain écrit que « l’Allemagne doit d’énormes sommes d’argent à l’Otan et les Etats-Unis doivent être plus payés pour la défense très puissante et très coûteuse qu’ils fournissent à l’Allemagne! ». (Crédits : JONATHAN ERNST)
Le président américain a déclaré sur Twitter que l’Allemagne devait des sommes « énormes » à l’Otan.

L’Allemagne « doit d’énormes sommes d’argent » à l’Otan et aux Etats-Unis qui lui « fournissent une défense très puissante et très coûteuse », a affirmé samedi sur Twitter le président américain Donald Trump, au lendemain d’une rencontre avec Angela Merkel.

Dans deux tweets, le président américain écrit que « l’Allemagne doit d’énormes sommes d’argent à l’Otan et les Etats-Unis doivent être plus payés pour la défense très puissante et très coûteuse qu’ils fournissent à l’Allemagne! ».

Des tweets aux tons différents

Dans son premier tweet il avait commencé par affirmer avoir eu une « EXCELLENTE » rencontre avec la chancelière allemande vendredi à Washington, contrairement à ce que de nombreux observateurs ont vu comme une réunion tendue qui a souligné les divergences entre les deux dirigeants en particulier en matière de commerce ou d’immigration.

« En dépit de ce que vous avez entendu de la part des FAUSSES NOUVELLES. J’ai eu une EXCELLENTE rencontre avec la Chancelière Angela Merkel », a écrit le président depuis sa luxueuse résidence de Floride où il passe le week-end avant de se lancer dans son attaque en règle des dépenses militaires de Berlin.

Pourtant Mme Merkel avait assuré le président américain que l’Allemagne allait monter à 2% de son PIB la part de dépenses militaires lors de leur première rencontre en personne vendredi.

« Nous nous engageons aujourd’hui à cet objectif de 2% (du produit intérieur brut, NDLR) jusqu’en 2024 », a-t-elle déclaré au cours d’une conférence de presse commune.

latribune.fr Avec AFP

Publicités