Mots-clefs

, ,

Un assaillant a été abattu, mercredi 22 mars, par la police britannique devant le Parlement de Westminster à Londres, après avoir lancé sa voiture sur la foule et poignardé un policier, selon les premiers éléments. La scène s’est produite à 14 h 40 (15 h 40, heure française) dans le centre de la capitale britannique.

Selon la police britannique, il semble que l’assaillant a d’abord renversé à bord d’une voiture plusieurs piétons sur le pont de Westminster menant au Parlement et à Big Ben. Puis il s’est rendu devant l’entrée principale du Parlement, Old Palace Yard, et a poignardé un policier.

Très rapidement après l’attaque, la séance parlementaire a été suspendue et le Parlement a été bouclé. Les députés et le personnel ont reçu l’ordre de rester à l’intérieur du bâtiment.

Selon le bilan de la police britannique, l’attaque a fait au moins trois morts, dont un policier, ainsi que vingt blessés. L’assaillant est également mort.

Trois élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau, dans le Finistère, qui se trouvaient en voyage scolaire, figurent parmi les blessés, a indiqué le Quai d’Orsay. Selon la préfecture du Finistère, deux des trois élèves blessés sont dans un état grave. Un avion va emmener dans la soirée les familles des jeunes blessés à Londres, a fait savoir le conseil régional de Bretagne.

Selon le service des ambulances de Londres, les urgences ont été appelées à 14 h 40 au pont de Westminster et une première équipe de secours est arrivée quelques minutes après. De nombreuses ambulances et un hélicoptère ont également été envoyés sur place. La police a dégagé la foule sur le pont, fermé à la circulation, précisant que le lieu « n’était pas sûr ». La station de métro de Westminster a été fermée.

Publicités