Étiquettes

,

Interrogé sur la fuite de l’affaire qui concerne sa famille pendant l’émission politique diffusée ce jeudi soir en direct sur France 2, François Fillon a mis en cause le président de la République François Hollande affirmant qu’un « cabinet noir » cherchait à le discréditer.

François Hollande a « condamné avec la plus grande fermeté les allégations mensongères de François Fillon », dans un communiqué de l’Elysée. « L’exécutif n’est jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire », a ajouté l’Elysée, assurant que « sur les affaires particulièrement graves concernant François Fillon, (…) le président de la République n’en a été informé que par la presse ». Les propos de Fillon apportent « un trouble insupportable » à la campagne présidentielle, toujours selon la présidence.

Un peu plus tôt, François Fillon avait déclaré lors de l’émission : « Je vais mettre en cause le président de la République ». « Il y a un livre sur le ministère de l’Intérieur et la place Beauvau dont j’ai pu lire les bonnes feuilles et qui explique comment Hollande fait remonter les écoutes judiciaires à son bureau, comment il est au courant des moindres faits, des filatures y compris », poursuivait-il. « On cherchait un cabinet noir, on l’a trouvé, ce cabinet noir », ajoutait t-il, soupçonnant un « scandale d’État ».

Le livre dont fait référence François Fillon s’intitule « Bienvenue place Beauvau ».

Lefigaro.fr avec AFP

Publicités