Étiquettes

, ,

Mis en avant à chaque attaque, les modèles nationaux d’intégration ou d’assimilation ont toujours été montré du doigt. La diversité des attaques montre bien que cet argument est absolument fallacieux.

​Attaque terroriste de Londres: France, Allemagne, ou Royaume-Uni, pourquoi la remise en question des modèles d’intégration, de laïcité, ou de politique étrangère, n’a plus de sens face à l’uniformité des attaques
 François-Bernard Huyghe

De nouvelles attaques terroristes ont eu lieu de mercredi 22 mars, à Londres. Au delà de ce cas spécifique, n’y a-t-il pas une réalité que nos démocraties ne semblent pas vouloir voir, car en dépit des différents modèles d’intégration, des différences de politiques extérieures, les attentats semblent survenir de la même façon ?

François-Bernard Huyghe : Oui en effet. On ne peut pas faire un lien entre une politique plus ou moins multiculturelle, plus ou moins tolérante à l’égard de l’islam ou des prédicateurs islamiques, et une absence d’attentats. Et ce, pour une raison très simple, c’est qu’il y a eu des attentats islamiques partout en Europe: il y en a eu au Danemark, en  Angleterre, en France. Je ne dis pas par là qu’il faut interdire les prêcheurs  extrémistes ou autres. Mais Il n’y a pas un lien mécanique entre la politique d’un gouvernement, ces idées multiculturelles et plus ou moins laïques, et le résultat : les Anglais ont des attentats, nous avons des attentats, les Belges ont des attentats, les Scandinaves ont des attentats, etc..
Ceci dans l’hypothèse  où il s’agirait d’un attentat islamiste, ce qui n’est pas prouvé au moment où je vous parle, mais ça me paraît vraisemblable. Cela aurait été en 1970, j’aurai dit que c’était probablement l’IRA; là on est en 2017.

N’y a t il pas une forme d’aveuglement en incriminant les responsabilités des politiques intérieures sur ce point, aussi bien en ce qui concerne les questions de la laïcité, de multiculturalisme, ou de politique étrangère ? Ces débats ne sont ils pas vains ?

Ils ne sont pas vains en ce sens que ce n’est pas du tout indifférent à la façon dont on traite les implantations salafistes dans un pays et ce qu’on autorise ou pas en matière de laïcité, mais là encore, ne nous faisons pas d’illusions: ce n’est pas en étant plus gentil ou plus ferme, plus islamophobe ou islamophile qu’on aura plus ou moins d’attentats; pour une raison très simple, c’est que au moins dans la mouvance de l’état islamique, il y a un ennemi unique qui va des sionistes en passant par les Chiites iraniens, en allant jusqu’aux Russes, les Français et les Belges, qui pour eux persécuteraient l’islam, et ils font une hiérarchie: la France est un peu plus haï que les autres pays pour sa participation aux bombardements en Syrie. Ils nous considèrent tous comme des ennemis. Ce n’est pas en faisant preuve de davantage de démocratie et de gentillesse ou d’ouverture qu’on supprimera le risque terroriste malheureusement.

Qu’est ce qu’un tel constat nous dit du terrorisme en lui même et sur les moyens de riposte à mettre en oeuvre pour y faire face ?

Il faut encore attendre des confirmations: est-ce-que c’était un homme seul, ou est-ce-que c’était très organisé..? nous ne le savons pas. D’après ce qu’on dit au moment où je parle, on a l’impression que ce n’est pas un super-commando quand même: c’est un homme qui a filé avec sa voiture, écraser des gens au passage, sort un couteau et se fait abattre. Je ne pense pas que ça soit un loup solitaire, car à mon avis cela n’existe pas. Le problème c’est que lutter contre ce genre d’action est assez difficile. Quand c’est un réseau qui cherche des armes, qui a besoin de financements, de planques, on a plus de chances de les arrêter  et de regrouper des fiches. Si (au conditionnel) il s’agit d’un acteur solitaire, c’est évidemment plus difficile, c’est aussi un problème de nombres. En France nous avons des milliers de fichés S; je ne connais pas les chiffres britanniques, mais ils ont beaucoup d’islamistes à tendance djihadiste chez eux, et la surveillance n’est probablement pas facile. Le mode d’exécution a l’air de répondre au schéma que recommandait le propagandiste islamique: prenez un véhicule, prenez un couteau, et attaquez presque spontanément. Ce soir on ne peut pas en dire beaucoup plus.
Advertisements