Mots-clefs

, ,

http://players.brightcove.net/610043537001/S1JCzaFWl_default/index.html?videoId=5388025569001&autoplay=true

En arrivant au Parc des expositions de Strasbourg pour y tenir un meeting, l’ancien premier ministre a été enfariné par un jeune homme qui s’était fait passer pour un militant.

Après les casseroles, puis les jets d’œufs à Biarritz, voilà la farine. François Fillon a été enfariné, jeudi, en arrivant au parc des expositions de Strasbourg (Bas-Rhin). Deux jeunes hommes, qui se sont fait passer pour des militants, se sont présentés devant l’ancien premier ministre avant de le viser de plusieurs jets de farine. «Lobbyiste! Lobbyiste», a lancé l’un d’eux.

Selon un journaliste de Cnews présent sur place, les deux individus ont été exfiltrés par le service d’ordre des Républicains avant d’être remis aux forces de l’ordre. Selon des sources proches du candidat, l’individu en question aurait été «fiché S» après un séjour en Afghanistan.

Moins de dix minutes après l’incident, le candidat de la droite à l’élection présidentielle a refait son apparition avec un nouveau costume. Sur scène, il a ironisé: «J’espère qu’au moins la farine était française. Mais je ne suis pas venu ce soir à Strasbourg pour vous parler boulangerie».

pic.twitter.com/TDZ5xQ5rL6

«Ce sont les risques du métier», a réagi Bruno Retailleau, porte-parole du candidat avant le début de l’Émission politique sur France 2 jeudi soir. Avant d’ajouter: «C’est un acte de violence qu’il faut condamner».

En décembre dernier, alors qu’il faisait campagne à Strasbourg lors de primaire de la gauche, Manuel Valls avait lui aussi été enfariné par un militant anti 49-3.

Ce meeting de Strasbourg n’est pas de tout repos pour la droite. Alors que le président de la région Grand Est, Philippe Richert, prenait la parole, il a été sifflé par les militants. Ces derniers lui reprochent d’avoir prôné pour le remplacement de François Fillon, au plus fort du “PenelopeGate”. La semaine dernière à Toulon, Christian Estrosi avait lui aussi été sifflé.

http://www.lefigaro.fr

Publicités