Mots-clefs

Lundi 3 avril, un débat entre différents experts en communication a eu lieu sur la chaîne LCI. Des échanges qui portaient sur Emmanuel Macron et Marine Le Pen et que la chaîne a dû supprimer sous pression de l’équipe d’Emmanuel Macron.

Selon nos confrères de Libération, l’émission « la Mediasphère » du 3 avril a été retirée du site de la chaîne LCI. Cela aurait pu passer inaperçu mais c’était sans compter sur les réseaux sociaux qui avaient relayé abondement ce qui avait été dit à l’occasion de cette émission. Des spécialistes de la communication politique étaient invités à commenter le meeting d’Emmanuel Macron à Marseille et ils n’ont pas eu de mots assez durs pour décrire la campagne du candidat En Marche ! qualifié de « neuneu » ou encore de « kiki qui fait de la politique ».

Des partis mécontents…

Le lendemain, le replay de l’émission n’était plus disponible. Et ce n’était pas le fruit du hasard. « Il y a deux candidats qui se sont sentis attaqués injustement », a confié une source travaillant à LCI, à nos confrères de Libé. Contactée par le quotidien, la chaîne a finalement expliqué avoir retiré l’émission pour une raison simple : « L’émission a créé un certain emballement et deux partis étaient mécontents ». Comprendre l’équipe d’Emmanuel Macron mais aussi celle de Marine Le Pen qui n’a pas été épargnée aux cours des échanges.

L’émission supprimée a cependant été captée par un internaute et mise en ligne sur YouTube. Et sans surprise, la vidéo fait le buzz. C’est souvent ce qui se passe quand on utilise la censure.

Ce n’est pas la seule émission qui n’a pas été tendre avec Emmanuel Macron. Des reporters de l’émission « C à vous », sur France 5 sont allés à la rencontre de personnes qui quittaient, avant la fin, le meeting du candidat à la présidence de la République, qui se tenait à Marseille. Du « vide », du « vent », des « banalités », « ennuyeux », il ne « va pas assez au fond des choses », expliquaient-ils.« C’est trop superficiel pour moi ». « Beaucoup de thèmes mais pas assez d’idées concrètes », avançait un autre.

La bulle Macron serait-elle en train de se dégonfler ?
La campagne n’en finit plus de surprendre.

Publicités