Hollande met en garde contre «le simplisme» de Mélenchon

Étiquettes

, ,

Selon le président français, « Jean-Luc Mélenchon ne représente pas la gauche qui permet de gouverner ».

A une semaine du premier tour de la présidentielle en France, moqueries et mises en garde fusent : le candidat de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon est la cible du président Hollande.

François Hollande a appelé dimanche à ne pas faire de l’Europe un « bouc émissaire » des « renoncements », alors que plusieurs candidats évoquent une sortie de l’Union européenne. Dans un entretien à l’émission « C Politique » sur France 5, il a également mis en garde contre « le simplisme » de Mélenchon.

Le président socialiste estime aussi que Jean-Luc Mélenchon a « des facilités qui quelquefois tombent dans le simplisme », évoquant en particulier ses positions sur la Syrie, la Russie, l’Otan et l’Union européenne. «  On ne peut pas dire qu’il n’y a pas de responsabilités dans les massacres chimiques [en Syrie]. On ne peut pas considérer que Poutine peut faire n’importe quoi. On ne peut pas sortir de l’Otan sans que cela ait des conséquences. On ne peut pas mettre en cause ce qu’a été la construction européenne, surtout quand on se réclame de François Mitterrand  », attaque encore François Hollande.

François Hollande, qui multiplie depuis plusieurs jours les mises en garde contre les extrêmes, a toutefois tenu à souligner qu’il ne mettait pas sur le même plan le leader de La France insoumise et la présidente du Front national, Marine Le Pen.

Advertisements

Les commentaires sont fermés.