Mots-clefs

,

AurélieM’Bida

L’état d’urgence a été déclaré au niveau du complexe nucléaire de Hanford (Washington), aux Etats-Unis, après l’effondrement partiel d’un tunnel d’entreposage de wagons chargés de déchets nucléaires.

Etat d'urgence déclaré dans la poubelle nucléaire des Etats-Unis après l'effondrement d'un pont
Le site de déchets nucléaires de Hanford
© Wikimedia Commons CC/DR

Ce site de déchets nucléaires est considéré comme la « poubelle nucléaire » du pays. Un tunnel où sont entreposés des wagons remplis de déchets nucléaires s’est partiellement effondré, mardi 9 mai, dans la réserve nucléaire de Hanford, au sud-est de l’état de Washington. Cette réserve nucléaire, de près de 1 500 kilomètres carrés, se trouve à près de 300 km de Seattle et quelque 500 km de Vancouver (Canada), rapporte la presse locale.

L’incident n’a pas fait de blessé et les responsables du site n’ont détecté aucune fuite de radiation, selon un porte-parole du département de l’Ecologie de cet état américain. Des centaines d’ouvriers du site ont reçu l’ordre de ne pas sortir à l’air libre, de bien s’assurer de la qualité de l’air là où ils se trouvent et de s’abstenir de manger ou de boire. Aucun ouvrier ne se trouvait dans le tunnel au moment de l’effondrement.

Des décennies nucléaires

Pendant plusieurs dizaines d’années, le site de Hanford fabriquait le plutonium utilisé dans les armes nucléaires, notamment celui utilisé dans la bombe « Fat Man », qui a été larguée sur Nagasaki, à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. C’est aujourd’hui le plus grand dépôt de déchets radioactifs des Etats-Unis. Le complexe renferme environ 211 millions de litres de déchets stockés dans des réservoirs souterrains. Certains réservoirs remontent à la guerre et ont des fuites.

http://www.usinenouvelle.com/

Publicités