Mots-clefs

, , ,

Emmanuel Macron et François Bayrou, du temps de l’entente cordiale… Photo Bob Edme/AP/SIPA

Législatives. François Bayrou n’a pas du tout apprécié la liste des candidats investis par la République en marche. Selon le leader du MoDem, elle ne reflète pas l’accord scellé entre eux en février dernier.

Depuis que François Bayrou s’était désisté en faveur d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle, les deux hommes affichaient leur accord au grand jour, à coup de “mon cher François”, “mon cher Emmanuel” et autres franches accolades.

Bureau politique du MoDem

Mais ça, c’était avant la publication de la liste des candidats aux élections législatives investis par le mouvement du président élu. Cette liste, le président du MoDem ne la digère pas. Au point d’affirmer à l’AFP qu’elle n’avait pas obtenu son “assentiment” ni celle du parti centriste. Le maire de Pau en appelle ainsi au président élu pour “permettre des investitures communes”.

“Je convoque le bureau politique du MoDem (vendredi 12 mai) en souhaitant que dans les heures qui viennent, un mouvement de raison permette des investitures communes dans toutes les circonscriptions comme Emmanuel Macron et moi en sommes convenus depuis le premier jour de notre entente”, a déclaré François Bayrou.

Lors de la présentation de cette liste de candidats jeudi 11 mai, La République En Marche a refusé de donner le nombre de circonscriptions dévolues au MoDem. Emmanuel Macron va devoir trouver les mots pour convaincre François Bayrou du bien-fondé de sa liste.

http://www.valeursactuelles.com

Publicités