Des ténors de la droite appellent à saisir «la main tendue» par Macron

Étiquettes

, , , ,

Une réaction de la droite après la nomination d’Edouard Philippe au poste de Premier ministre.

Une vingtaine d’hommes et femmes politiques de droite ont signé ce lundi un appel à «  répondre à la main tendue par Emmanuel Macron  » après la nomination d’Edouard Philippe au poste de Premier ministre.

Parmi les grands noms, on retrouve Nathalie Kosciusko-Morizet, députée de l’Essonne, Christian Estrosi, le maire de Nice, Thierry Solère, Franck Riester et Jean-Louis Borloo.

Voici un extrait du communiqué qui circulait ce lundi dans les rangs de la droite : «  Plutôt que les anathèmes, les caricatures, les exclusions, nous demandons solennellement à notre famille politique d’être à la hauteur de la situation de notre pays et de l’attente des Français, qui, au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron, attendent de nous d’être au rendez-vous de l’intérêt général  ».

François Baroin reste « zen »

Le chef de file Les Républicains François Baroin refuse de parler de fissure au sein de son parti. Il n’est d’ailleurs «  pas inquiet  ». «  Je suis de nature extrêmement zen  », plaisante d’abord François Baroin avant d’assurer que parmi les 24 personnalités seulement «  quatre sont candidats aux législatives  ».

Ceux qui ont tendu la main à Macron doivent-ils être exclus ? «  Cette question n’a pas lieu d’être  », a répondu François Baroin. Quant à Edouard Philippe, «  il fera campagne pour la défaite de nos candidats. Nous constatons ce choix, nous le regrettons mais nous n’y arrêtons pas »

Publicités

Les commentaires sont fermés.