Mots-clefs

Breuvage Macron

Boisson hautement énergétique mais pourrait être toxique et dangereuse pour la santé de la Nation. A boire avec beaucoup de modération !

La France, pourtant très connue pour ses recettes culinaires et ses boissons du terroir, vient encore d’étonner le monde : le lancement du « Breuvage Macron » s’est fait avec tambour et trompettes et est proclamé « nécessaire » même au Festival de Cannes, vitrine du « Beautifully Made in France » !

La recette pourtant tenue secrète pendant toute la campagne est exposée aux yeux du grand public depuis la constitution du gouvernement Philippe ( Auguste soit notre Premier Ministre !).

La voici telle qu’elle est expliquée et gracieusement distribuée aux Français pour qu’ils en boivent suffisamment avec les législatives. Plus ils en seront imprégnés à force d’en consommer, plus Emmanuel Premier, Enarc IV, en tirera des bénéfices ( comme ancien banquier c’est normal !) pour le Parlement qu’il veut former.

Dans un grand bocal local, verser UN litre de produit neutre, genre eau gazeuse de Normandie provenant du Touquet. Laisser reposer une semaine pour dissiper les bulles.

Puis ajouter dans un ordre rigoureux, tout en brassant le liquide, 300 ml de Modem provenant du Béarn ( 1 verre), 700 ml de PS ( Pauvres Soumis) ( 2 verres), fleur genre rose, en voie de disparition, vendue à Paris et enfin 300 ml de LR( Les Ringards) ( un verre), plante qui devient rare en France. Terminer avec une pincée de feuilles écologistes, bien broyée et arrosée d’amertume.

Mélanger le tout pendant une campagne électorale, mettre au frigo jusqu’aux résultats puis servir tiède le soir des élection. Les effets secondaires sont quasiment immédiats : sentiments d’euphorie, hallucinations de problèmes résolus, mirages de bonheur instantané et durable.

Pour certains convives de ce soir-là, gueule de bois et diarrhée carabinée de propositions fécales mal digérées.

Le but de cette fabrication nouvelle avec son secret bien révélé est d’attirer les badauds, les indécis, les renégats et les soumis des divers partis politiques en déroute vers l’enclos de « La République en Marche » pour en faire un zoo de bêtes domestiquées.

Pour cette vision d’un avenir sombre qui donnerait l’occasion pour un nouveau Louis Bonaparte élu président de devenir Empereur des Français.

Que la majorité au Parlement soit relative au mieux mais pas absolue car notre démocratie ivre de ce breuvage Macron s’avancerait titubante vers un destin funeste !

http://sleazy-caricatures.over-blog.com

Publicités