Mots-clés

,

En 2014, Corinne Lepage publiait « Les mains propres », dans lequel elle révélait que pendant 5 ans la secrétaire particulière de François Bayrou avait été payée par l’enveloppe parlementaire de Marielle de Sarnez. En mai dernier sur le plateau de L’Opinion, elle confirmait ses écrits.

Le Parisien révèle ce mardi qu’une enquête a été ouverte pour « abus de confiance » sur des soupçons d’emplois fictifs d’une trentaine d’assistants parlementaires d’eurodéputés. Marielle de Sarnez est visée par cette enquête. Le nom de la ministre des Affaires européennes, qui a démenti lundi soir toute irrégularité dans l’emploi d’une assistante payée par le Parlement européen, avait déjà été cité dans un livre qui racontait ces pratiques.

En effet en 2014, Corinne Lepage publiait « Les mains propres », un ouvrage dans lequel elle révélait que pendant cinq ans la secrétaire particulière de François Bayrou avait été payée par l’enveloppe parlementaire de Marielle de Sarnez. Sur le plateau de L’Opinion, le 9 mai dernier, elle confirmait.

« Personne n’a dit à l’époque que j’avais tort, nous sommes aujourd’hui avec François Bayrou dans la même équipe donc je n’ai aucune raison de l’attaquer », déclare l’avocate. « En général, quand je dis quelque chose, je le dis parce que c’est la vérité » disait-elle, un peu gêné ajoutant : « c’était dans un ensemble plus large dans lequel je décrivais le système Le Pen ».

http://www.lopinion.fr/

Publicités