Mots-clefs

, ,

 YANNICK POVILLON et FRANCOIS BARRERE

Montpellier : la candidate LREM Stéphanie Jannin visée par une enquête
Stéphanie Jannin est élue à l’urbanisme.

J.-M. MART
L a candidate aux législatives a été auditionnée la semaine dernière avec son conjoint dans une affaire présumée de prise illégale d’intérêts.

Il fallait que cela tombe en pleine campagne des législatives. Stéphanie Jannin, candidate (LREM) sur la 2e circonscription, a été entendue la semaine passée par la police judiciaire dans l’affaire de la construction de 63 logements sociaux sur Las Rébès. Cela fait suite à une plainte déposée il y a un an par l’association Les enfants de la Colline qui entendaient défendre cet espace vert.

“Mme Jannin et son concubin (Cyril Outrebon, NDLR) ont été entendus la semaine dernière au SRPJ, dans le cadre d’une enquête qui a été ouverte par le parquet de Montpellier il y a plusieurs mois, confirme le procureur de Montpellier, Christophe Barret. Cette enquête avait été ouverte à la suite d’un courrier qui nous avait été adressé dénonçant des faits. Comme à chaque fois dans ce type de situation, une enquête a été menée pour savoir ce qu’il en était.”

« Processus normal de l’enquête »

Jointe ce mardi 30 mai, l’élue en campagne relativisait cette affaire en expliquant qu’il s’agissait là “du processus normal de l’enquête. Je ne suis pas ressortie avec une mise en examen et j’ai pu m’expliquer”, assurait-elle. Avant de voir dans cette affaire la main d’un autre candidat aux législatives, Thierry Teulade, contre lequel elle a déposé une plainte en diffamation toujours en cours d’instruction.

Et d’y voir également dans le calendrier un contexte particulièrement désagréable avec l’approche du premier tour. Or, sur le télescopage avec le calendrier électoral, le procureur assure : “C’est une enquête qui a démarré il y a plusieurs mois et qui a suivi son cours normalement. Le cours d’une enquête judiciaire a son propre rythme.”

Les suites judiciaires éventuelles bientôt connues

Sur l’affaire présumée de prise illégale d’intérêts la justice cherche à savoir si le rôle d’élue de Stéphanie Jannin a pu profiter à son conjoint d’une quelconque manière, ce que conteste cette dernière. Selon le parquet, l’enquête judiciaire serait arrivée à son terme. Il devrait décider “dans les jours ou les prochaines semaines” quelles suites il donnera à cette enquête. L’ouverture d’une information judiciaire ne paraît pas privilégiée mais une citation directe devant le tribunal correctionnel n’est pas à exclure.

http://www.midilibre.fr

Publicités