Mots-clefs

,

Impressionnant ! Au cours de son premier mois passé à l’Élysée, Emmanuel Macron a fait preuve de brio sur la scène internationale. Il est entré de plain-pied dans son rôle de chef de l’État, maîtrisant les codes de l’« incarnation » avec l’aisance corporelle d’un Barack Obama. Pour le monde entier, la France a désormais un nouveau visage. Que celui-ci soit avenant constitue un véritable atout pour le pays.

Sur la forme – et celle-ci compte – le président de la République ne néglige rien. Un jour, il écrase la main de Trump puis se précipite sur les réseaux sociaux pour proclamer « Make Our Planet Great Again ». Il reçoit royalement Vladimir Poutine et s’en va pour une visite « personnelle » chez le souverain du Maroc. Sur le perron de l’Élysée, il embrasse une Theresa May en mauvaise passe, et à peine élu s’envolait vers Angela Merkel pour l’assurer de sa bonne volonté européenne.

Alors, Macron, champion du monde ? Pas d’emballement. Le nouvel élu n’a encore affronté aucune crise grave et n’a prononcé aucun discours fondateur. L’heure n’est pas aux ruptures et sa politique s’inscrit dans la continuité de la Ve République « gaullo-mitterrandienne ».

Du général De Gaulle soucieux du « rang » de la France, il a retenu une leçon : plus on est faible, plus il faut parler fort et assurer le spectacle. Emmanuel Macron sait que la France est affaiblie à cause ses piètres résultats économiques et qu’il n’y remédiera pas en quelques semaines. Ni l’Allemagne, ni la Chine n’ont ainsi besoin de se mettre en scène pour qu’on les écoute. La France, si. Et son Président, bon acteur, est monté sur les tréteaux. Pour un premier acte, sous les applaudissements.

http://www.lopinion.fr

Publicités