Mots-clefs

, ,

afp,

Sylvie Goulard assiste à une cérémonie marquant l'anniversaire de l'Appel du Général de Gaulle le 18 juin 2017 à Suresnes / POOL/AFP/Archives

Sylvie Goulard assiste à une cérémonie marquant l’anniversaire de l’Appel du Général de Gaulle le 18 juin 2017 à Suresnes / POOL/AFP/Archives

La ministre des Armées, Sylvie Goulard, a annoncé mardi sa décision de ne plus « faire partie du gouvernement », pour pouvoir, le cas échéant, « démontrer librement (s)a bonne foi » dans l’enquête sur des soupçons d’emplois fictifs présumés au MoDem.

« Dans l’hypothèse où l’enquête préliminaire visant le MoDem conduirait à vérifier les conditions d’emploi de mes assistants au Parlement européen, je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi et tout le travail que j’y ai accompli », explique la ministre, dans un communiqué, alors que le nouveau gouvernement est en cours de formation.

afp
Publicités