Mots-clefs

, ,

Pratiquement isolés dans leur dernier réduit à Mossoul, les djihadistes tentent de quitter la ville en se faisant passer pour des réfugiés.

L’armée irakienne, qui poursuit son avancée dans les quartiers occidentaux de Mossoul, a éliminé 79 combattants de Daech durant ces dernières 24 heures, a annoncé le chef de la police fédérale irakienne, le général Raid Shakir Jaudat.

«Avec l’aide des habitants, nous avons réussi à arrêter des terroristes qui cherchaient à s’enfuir en se faisant passer pour des réfugiés», a-t-il indiqué, ajoutant que Daech a subi une «défaite totale» à Mossoul et assurant que les militaires reprendraient aux djihadistes les derniers quartiers qu’ils tiennent «dans les heures qui viennent».

Après avoir récemment libéré la grande mosquée Al-Nouri, les forces irakiennes ont repris samedi le contrôle de deux quartiers et d’un pont dans la vieille ville.

Dimanche 18 juin, l’armée irakienne a lancé l’assaut sur la vieille ville de Mossoul, toujours contrôlée par les djihadistes de Daech. Située sur la rive occidentale du Tigre, qui coupe la cité en deux, la vieille ville, dernier bastion du groupe terroriste à Mossoul, est un dédale de petites rues densément peuplées. L’avancée des blindés y est impossible et l’usage d’armes lourdes risque de mettre en péril la population civile.

Publicités