Mots-clefs

, , ,

 
Le moment de l’incantation sur le climat est arrivé
C’est l’été, l’on pourrait s’ennuyer. Pas de nouveaux conflits en perspective, les anciens s’engluent et ne font même plus la Une. Mais heureusement, pour notre plus grande chance, nous avons à la tête de l’Etat un homme remarquable, avec une pensée complexe … extrêmement complexe. Alors que naïvement nous pensions bêtement que le terrorisme islamique était lié … à l’islamisme, nous apprenons de sources sûres qu’il est lié au climat. Macron le dit, Libé confirme, le Pentagone l’avait prévu. Rien à dire, seuls les imbéciles ne comprennent pas.
Les conclusions de Macron au G20 furent à la hauteur du personnage et de sa mission:
Mes frêres et mes soeurs je vous le dis, nos frêres du Tchad, de Lybie, de Syrie souffrent de la chaleur! Nous ne pouvons rester insensibles à leurs souffrances! Luttons contre le réchauffement climatique, qui favorise les déserts et il est bien connu que tous les terroristes viennent du désert. Si nous luttons contre les déserts, nous luttons contre le terrorisme. Amen! Répétez tous bien en choeur avec moi: Pas de Boogie Woogie pour les terroristes! Pas de Boogie Woogie pour le climat!
Dans l’ensemble, si l’on regarde les réactions sur Twitter, par exemple, les gens furent pour le moins surpris:
Comme l’écrit Le Figaro, la classe politique aussi:
Mais heureusement, il reste Libé pour sauver le Président, avec ce titre grandiose: vous pensiez qu’il était totalement stupide? Et bien non!
Et nous avons l’immense chance et privilège d’apprendre que dès 2003 le Pentagone a fait le lien entre le climat et la montée du terrorisme. Donc, ce n’est pas du tout parce qu’ils finançaient et armaient Al Quaïda en Afganistan que le terrorisme s’est développé. Les Etats Unis n’y sont pour rien, absolument pour rien et ceci a d’ailleurs été confirmé en 2015 par l’Académie des sciences américaines à propos … de la Syrie. A chaque époque ses exigences!

De son côté, en 2015, l’Académie des sciences américaine a clairement corrélé la sécheresse syrienne, qui a eu lieu de 2006 à 2009, à la naissance du conflit syrien en mars 2011 contre le régime de Bachar al-Assad, et par ricochet à l’émergence du groupe Etat islamique.

Alors, vous voyez bien, armer les terroristes pro-occidentaux pour lutter contre Assad n’a rien à voir avec le conflit syrien. C’est la faute du réchauffement climatique! 
Ce réchauffement climatique est par ailleurs extrêmement utile. Macron voulait favoriser les nouvelles technologies et la finance au détriement de l’industrie classique, ce que l’UE et l’Allemagne lui ont refusé au dernier Conseil européen. Maintenant nous comprenons qu’il n’avait en tête que la haute vue de la lutte contre cet ennemi mondial qu’est le réchauffement climatique, clé de tous les problèmes, et qu’il n’a pas été compris. En effet, la finance, la spéculation boursière, ça ne pollue pas. Et pour être certains que les populations gobent ces inepties avec le moins de résistance possible, continuons sur la voie de la glorification des nouvelles techologies. Laissons-les errer dans les rues, hypnotisés par leurs IPhone. Faisons entrer à l’école les cours vidéos, qui vont obnubiler les enfants (ce qui est proposé par les grands réformateurs libéraux, dans la veine Macron, en Russie). Pendant ce temps-là, ils ne réfléchissent pas. Ils ne réfléchissent de toute manière quasiment plus.
Oublions, les grandes ères climatiques qui ont vues disparaître des espèces, en apparaître d’autres, bien avant que cet animal creux et prétentieux qu’est l’homme post-moderne ne voit le jour. Personne n’a analysé l’importance des défections de dinosaure sur le changement du climat ayant conduit à leur disparation. Des appréciations totalement différentes de celles avancées par la Doxa existent, mais sont étrangement très peu médiatisées, alors qu’elles sont extrêmement précises, elles.
Nous continuons donc à tout mélanger: pollution et changement de climat, terrorisme et famine. Pour ne pas voir ce qui dérange. Le terrorisme aujourd’hui est islamiste et est entré dans nos société par la complaisance et la bêtise de nos dirigeants. Avec nos armes, notre argent et nos conseils. Nous devons lutter contre la pollution, sans avoir l’illusion de modifier ni la taille du soleil, ni son activité, ni les modifications profondes de climat qui touchent notre planète – vivante.
Mais il est plus rassurant de se dire le contraire. Que les terroristes sont contraints au terrorisme en raison des fortes chaleurs, que le terrorisme n’est pas du tout instrumentalisé dans le cadre géopolitique par les Etats Unis pour garantir et renforcer leur domination, qu’il n’est pas généré par les ventes d’armes et la protection des circuits financiers, que les aérosols utilsés par les dinausores pour lutter contre leurs odeurs (ils n’avaient pas encore de savons bio) ont commencé à trouer la couche d’ozone.
Amen.
Publicités